Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 12 Nov 2019 20:40



Répondre au sujet  [ 138 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 14  Suivante
 4 décembre 2009 : le Racing est vendu ! 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 16:17
Messages: 4929
Localisation: paris
il nous faut pas grand chose :D :D :D :lol:

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


2 Déc 2009 11:35
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Aoû 2006 8:17
Messages: 2332
Localisation: saverne
Stan a écrit:
Disons que pour l'instant ça a déjà le mérite de raviver la flamme en nous et de faire renaitre l'espoir. :)

D'accord avec toi, en lisant cette article, on ne peut que se rejouir de ce renouveau, attendons vendredi pour en savoir plus ( au moins les noms).

_________________
Sans la liberte de blamer il n'y a point d'eloge flatteur.


2 Déc 2009 12:39
Profil
Cadet@Amateur
Cadet@Amateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2003 18:08
Messages: 86
Localisation: Strasbourg
ALLELUIA j'ai envie de dire...pourvu que cela soit un vrai nouveau départ !!!

_________________
Oh la la le bordel...Le charme du racing...mais a lafin ca use tout de même !


2 Déc 2009 13:16
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005 15:52
Messages: 12122
Localisation: expatrié à Los Angeles ...
De toute façon le départ de Ginestet et de sa clique est une bonne nouvelle en soit !! C'est déjà ça à fêter !

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche.
Image


2 Déc 2009 14:39
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 20:22
Messages: 13128
Localisation: Madrid
Apéro ? :lol:


2 Déc 2009 15:01
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 19 Aoû 2002 15:52
Messages: 10821
Citation:
Racing: les actionnaires dégainent

C'est donc vendredi que le Racing change de propriétaire. Philippe Ginestet qui avait décidé de passer la main a revendu ses parts. L'acheteur est semble-t-il une société anglaise spécialisée dans l'investissement. Le futur ex-président détient en effet 70% d'EuroRacing, holding qui possède la SASP (Société anonyme sportive professionnelle) du Racing à hauteur de 78%.

Les comptes sont vites faits, Philippe Ginestet fait ce qu'il veut de ses parts puisqu'il est largement majoritaire. L'hypothèse la plus vraisemblable est que vendredi lors de l'AG de la SASP, Philippe Ginestet fasse nommer deux nouveaux administrateurs, ainsi qu'il est stipulé à l'ordre du jour, et qu'il annonce sa démission. En même temps que l'intronisation de son successeur, Julien Fournier, ancien secrétaire général de l'Olympique de Marseille.

Ce dernier avait été débarqué de l'OM cet été avec Pape Diouf. Il a d'ailleurs saisi mi septembre le conseil des Prud'hommes pour licenciement abusif. Ce serait donc le nouvel homme fort du Racing.

On annonce d'ailleurs une volonté chez le repreneur anglais de faire table rase du passé et de placer des hommes de confiance à tous les postes clés du club, notamment à la direction générale et à la cellule de recrutement.

«Racing-Bastia, c'est le symbole de quatre années d'incompétence

Mis devant le fait accompli, certains actionnaires regrettent à nouveau le mode de gouvernance du futur ex-président. «Je suis effaré par ce black-out. Voilà deux mois que je n'ai plus aucun contact avec Philippe Ginestet», déplore l'un d'eux.

«Comme d'habitude, il a fait cavalier seul. Je ne suis au courant de rien, même Léonard Specht ignorait tout. Au match face à Bastia, il pensait que j'allais lui donner des informations...», souligne un autre.

De son côté, Dominique Pignatelli, a lui aussi vidé son sac. «Je découvre tout ceci en même temps que vous, mais je vois plutôt d'un bon œil l'arrivée d'un nouveau repreneur. Philippe Ginestet était démotivé et cela s'est même ressenti sur le terrain. C'est son échec à 100%, car il n'a jamais voulu tenir compte de nos remarques. Il l'assume. Bon vent à lui et surtout bonne chance à son successeur.»

Ayant déjà injecté 1,5 millions d'euros dans le Racing, Dominique Pignatelli est même prêt à poursuivre l'aventure avec le nouvel actionnaire principal. «Par passion pour ce club, dit celui qui est aussi président des SR Hoenheim. On attend et on espère un nouveau souffle. Je n'ai aucun regret pour le clan Ginestet, mais je suis déçu pour Jean-Luc Herzog. J'ai une vraie estime pour lui. Il a très bien fait son travail dans des conditions difficiles. Ce n'est pas de langue de bois en disant qu'il n'est pas responsable de l'échec sportif du club. Et quand je vois ce Strasbourg-Bastia de mardi soir je me dis que c'est le symbole de 4 ans d'incompétence. Pouvez-vous me dire, à part Renaud Cohade, quel joueur recruté a su apporter quelque chose au Racing?»


DNA


2 Déc 2009 20:18
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Le Racing vers l'Est ?

Un conseil d'administration est programmé demain matin au Racing. A cette occasion, le président Philippe Ginestet devrait initier des changements le conduisant à céder le club qui deviendrait... balte.

Les paroles lâchées par le président du Racing, mardi soir, après la victoire décrochée face à Bastia, ne laissent plus la place au doute. Encore que. Étant donné que le seul décideur en la matière est... Philippe Ginestet et qu'il n'a pas fait l'économie de quelques volte-face depuis qu'il est devenu le n°1 du club, en décembre 2005 avec une parenthèse cet été, on n'est pas à l'abri d'une autre surprise. « Il nous a indiqué que c'était peut-être le dernier match à domicile qu'il suivrait en tant que président, a expliqué le héros du match des profondeurs disputé mardi, Nicolas Fauvergue. Au niveau du sportif, on aspirerait à un peu de stabilité, mais on dirait que cela va bouger très rapidement ».

Un dossier que le président s'est efforcé de verrouiller

Le joueur prêté par Lille n'est pas dans le secret des dieux. Ils sont rares d'ailleurs à avoir percé tous les mystères d'un dossier que le président s'est efforcé de verrouiller. Mais l'issue serait proche. Désireux de passer la main depuis mai 2009 et l'échec dans l'opération remontée, le 18e président du club strasbourgeois dans l'ère professionnelle est susceptible de passer la main dans les jours à venir. Le favori pour lui succéder est Julien Fournier, ancien secrétaire-général de l'Olympique de Marseille, dix ans passés au sein du club phocéen pour y gravir tous les échelons administratifs et terminer son ascension en tant que proche de Pape Diouf. Celui-ci s'était refusé à le sacrifier l'été dernier. Mais cet homme de dossier dirigerait le RCS pour un investisseur dont l'identité est nébuleuse. En effet, la révolution en gestation pourrait conduire le Racing Club de Strasbourg entre les mains d'un investisseur non pas émirati ou chinois mais... estonien. Le dossier de reprise de Julien Fournier, en concurrence notamment avec deux montages autour d'investisseurs locaux, a convaincu par la réactivité de son porte-étendard et par la capacité financière affichée.

Une dizaine de millions d'euros investis dans les deux ans

La somme consacrée au redressement du Racing, outre les cinq à sept millions d'euros dépensés pour le rachat du club, s'élèverait à une dizaine de millions d'euros investis dans les deux ans. Si le grand argentier est originaire des rives de la mer Baltique, il reste que ses affaires s'organisent depuis Londres. Elles s'appuieraient sur une activité elle aussi assez obscure, les structures de financement. En ce sens, c'est une forme de virage britannique que prendrait le Racing, avec un investisseur en provenance de l'Est et son bras armé berçant dans le foot hexagonal depuis une décennie. Toutes les perspectives brossées ici relèvent néanmoins de la prospective, les principaux acteurs du dossier se montrant peu loquaces depuis le début. Du côté de la Meinau, les décisionnaires dans la confidence sont le président Philippe Ginestet, et son président-délégué, Jean-Luc Herzog. Aucun membre du conseil d'administration n'a été mis dans la confidence. Joint hier, après son passage à l'Élysée pour entendre le président de la République, Roland Ries, le maire de Strasbourg, en quelque sorte propriétaire de la résidence où vit le club strasbourgeois, a donné un avis d'observateur largement partagé : « Le club n'est plus une Société d'Économie Mixte et nous ne sommes pas directement partie prenante dans le business qui s'organise autour. Ce que je souhaite simplement, c'est que le repreneur ait une capacité d'investissement et une vraie motivation ». A priori, les deux qualités ne sont pas réunies. Il s'agira peut-être de se contenter d'une d'entre elles.

François Namur

_________________
L'histoire est en marche ...


3 Déc 2009 8:19
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Un recours alsacien mort-né ?

Philippe Ginestet rencontre cet après-midi à Paris les porteurs d’un dossier de reprise à consonance alsacienne. Alternative au projet d’un investisseur français installé à Londres qui a, selon nos informations, déjà formalisé la vente du RCS avec le futur ex-président, cette initiative paraît arriver trop tard.

Alors que la vente du Racing est entrée dans sa dernière ligne droite, avec l’officialisation, demain, de la cession du club strasbourgeois à une société anglaise dirigée par un Français installé à Londres (nos précédentes éditions), les rumeurs les plus folles continuent de circuler dans la capitale européenne. Les unes farfelues, les autres beaucoup moins.

Sur le papier, les choses paraissent pourtant claires : même s’il se réfugie dans un mutisme absolu, Philippe Ginestet a bien signé avec la société anglaise la vente de ses parts. L’opération est bouclée. À – a priori – une restriction près : que l’un des actionnaires minoritaires de la holding EuroRacing, dont Ginestet est l’actionnaire majoritaire (à 70 %) et qui contrôle la SASP à 78 %, s’interpose et fasse valoir son droit de préemption sur la cession des parts du président strasbourgeois. À supposer que ce droit existe, ce qui n’est pas certain (voir encadré), il aurait toute légitimité à l’exercer, à condition de soumettre au vendeur une offre supérieure ou égale à celle du groupe anglais.

Philippe Ginestet en avait d’ailleurs lui-même usé en décembre 2005 lorsque le pool Egon Gindorf et consorts avait souhaité vendre le club au lunetier Alain Afflelou. À l’époque, celui qui reste le président du Racing pour quelques heures encore avait fait valoir, en qualité d’actionnaire minoritaire, son droit de préemption, menaçant d’engager une action en justice contre l’industriel allemand et ses partenaires s’ils persistaient dans leur intention de confier le RCS à Afflelou.

« Un rendez-vous pris il y a deux ou trois semaines »

Hier midi, la rumeur a couru qu’au moins deux des actionnaires minoritaires d’EuroRacing, Egon Gindorf et Pierre Schmidt, étaient à la base d’un dossier de reprise conduit par des Alsaciens, en collaboration avec l’industriel Robert Lohr (actionnaire à 20 % de la SASP). « Faux », dément P. Schmidt. « Entièrement faux », lui fait écho l’ancien président (2003 à 2005). « Je n’ai pas eu le moindre contact avec Philippe depuis un moment. Robert Lohr, qui est en proie avec des soucis dans sa société, n’a pas l’intention non plus d’investir à titre personnel (Ndlr : le capitaine d’industrie de Hangenbieten a déjà perdu 2 millions d’euros, la valeur de ses actions de la SASP frôlant désormais le néant. Il a aussi injecté 600 000 euros en compte courant dont il ignore si et quand il pourra les récupérer). À l’évidence, Philippe a déjà vendu ses parts sans mettre les autres actionnaires au courant. Ça signifie, si tout est réglé en amont, que le conseil d’administration est une farce. » Pas vraiment une nouveauté : alors que la minorité de blocage au sein d’EuroRacing est de 34 %, Philippe Ginestet, qui possède 70 % des actions, a toujours agi sans concertation.

Au cours d’une journée de mercredi chargée, cette rumeur à peine dégonflée a cédé la place à une information non seulement plus crédible, mais vérifiée. Cet après-midi, Frédéric Sitterlé, natif de Blodelsheim, rencontrera Philippe Ginestet à Paris. Ce chef d’entreprise de 34 ans (voir ci-dessous) souhaite lui soumettre un projet de reprise promu par des investisseurs alsaciens. Le rendez-vous date « de deux ou trois semaines et a été confirmé ce mercredi », selon l’intéressé, qui craint que l’entrevue n’arrive trop tard, à la lumière des révélations de « L’Alsace » d’hier. « Compte tenu des annonces récentes, tout porte à croire que nous sommes déjà hors course. C’est ce que j’entends vérifier de vive voix auprès de Philippe Ginestet. »

À moins que le patron de myskreen.com ne sorte de sa manche un atout dont il aurait caché l’existence, les dés sont jetés. Ils n’ont, a priori, pas roulé en sa faveur.

Frédéric Sitterlé : « Que le Racing reste dans le giron alsacien »

Hier en début d’après-midi, Philippe Ginestet était catégorique : « Je n’ai aucune connaissance d’un dossier récent porté par des Alsaciens. » Pourtant, cet après-midi, le président du Racing, pour quelques heures encore en attendant la nomination à sa place, demain midi, de Julien Fournier, ex-secrétaire général de l’OM, rencontrera bien Frédéric Sitterlé, figure de proue d’un projet élaboré par des investisseurs alsaciens.

Natif de Blodelsheim, F. Sitterlé, patron de la holding « The Skreenhouse factory », fondateur de myskreen.com (un moteur très en vue de recherche sur la télé), est un passionné de foot. Président du comité des jeunes de la Ligue d’Alsace de 1994 à 1996, en charge des activités internet de la Fédération française de 1998 à 2000, créateur du site sport24.com en 1998, directeur des nouveaux médias du groupe Figaro de 2005 à 2008 – entre autres – le Haut-Rhinois a lancé voici quelques semaines l’idée d’un rachat du Racing par un pool d’hommes d’affaires alsaciens, toujours implantés dans la région ou, comme lui, installés à Paris. « Notre initiative vise à faire quelque chose de beau, à faire en sorte aussi que le Racing reste dans le giron alsacien. Avec quelques amis, nous sommes passionnés de foot. Compte tenu de mon parcours, j’étais le plus légitime pour tenter de fédérer les bonnes volontés régionales. Mais si j’en crois ce que je lis dans « L’Alsace » , nous arrivons sans doute trop tard. La suite de notre entreprise est remise en question par vos informations. Si tel est le cas, c’est regrettable, car depuis plusieurs semaines, on nous a laissés croire qu’une issue favorable était possible. »

« Un recours ? Le club n’a pas besoin de ça »

Sauf à disposer dans leur tour de table de l’un des actionnaires minoritaires d’EuroRacing et à intenter un recours contre la cession à la société anglaise évoquée ci-dessus, Frédéric Sitterlé et ses amis ne paraissent pas en mesure d’inverser le cours des événements.

Hier, un seul de ces actionnaires minoritaires est resté injoignable : Dominique Pignatelli. De là à penser qu’il puisse rouler avec Sitterlé et les siens ? « Je ne répondrai pas à cette question », botte en touche ce dernier. « Ni sur lui, ni sur les autres. J’ai juste l’intention de rencontrer Philippe Ginestet pour clarifier la situation. Mais je reste convaincu – et mes amis aussi – que nous avions les moyens de faire du RCS quelque chose de bien avec un projet alsacien. Quant à engager un éventuel recours si nous en avons la possibilité, je ne crois pas que le club ait besoin de ça en ce moment. »

A l’évidence, l’homme d’affaires ne souhaite pas se servir du Racing pour de vaines chinoiseries.

Stéphane Godin

Dalllasssssssssssssssssssssssssss

_________________
L'histoire est en marche ...


3 Déc 2009 8:24
Profil Site Internet
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 1:44
Messages: 6369
Localisation: La Garenne Colombes (92)
A part l'identité du président, le financier lui reste mystérieux. Dallas c'est plus simple à suivre je trouve (et puis y'a Sue Helen... :coach: )

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


3 Déc 2009 10:10
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005 15:52
Messages: 12122
Localisation: expatrié à Los Angeles ...
En tous les cas l'article des DNA est pas très rassurant. D'ici à ce que ça soit un truand et qu'on se retrouve relégué après des histoires de blanchiment .... ça nous manque un truc comme ça dans l'histoire du club !

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche.
Image


3 Déc 2009 13:06
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 138 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ... 14  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com