Jessy Deminguet

Vos impressions sur les anciens et actuels joueurs de l'effectif
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 23558
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Jessy Deminguet

Message par Kaniber »

dna a écrit : Jessy Deminguet a pris le temps de bien mûrir
Image
Suivi par plusieurs clubs, dont le Racing, depuis plusieurs saisons, Jessy Deminguet (25 ans) a décidé, en février dernier, de rejoindre Strasbourg pour y poursuivre son évolution. Le joueur formé à Caen est impatient de retrouver la Ligue 1 après avoir pris le temps de mûrir en Ligue 2.
Les supporters du Racing n’ont pas encore appris à connaître Jessy Deminguet, mais il y a déjà un fait d’armes – son premier chez les pros – qui a de quoi les séduire.

Le 21 avril 2018, le Stade Malherbe jouait un match capital dans la course au maintien en Ligue 1 à Saint-Symphorien. Lancé pour la septième fois de la saison par Patrice Garande à l’heure de jeu, Jessy Deminguet avait assisté impuissant à l’ouverture du score messine sur un but contre son camp de Damien Da Silva à la 71e minute.
« Avec “Fred”, c’est une belle histoire. Le destin est bien fait »

Deux minutes plus tard, le milieu avait douché l’enthousiasme lorrain en égalisant d’un splendide ciseau retourné. En fin de saison, le FC Metz prenait l’ascenseur pour la Ligue 2, Caen se sauvait pour un point en tenant tête au PSG (0-0). Mais dans le décompte final, le premier but chez les pros du jeune Jessy, 20 ans à ce moment-là, avait eu son importance.
« C’est mon premier but et on ramène un point important. C’était beau de débuter comme ça », sourit le natif de Lisieux, qui avait comme coéquipiers Alexander Djiku et surtout un certain Frédéric Guilbert, qui avait retrouvé son club formateur la saison précédente après un passage à Bordeaux.

« Je suis arrivé au centre (de formation de Caen, ndlr) à l’âge de treize ans en préformation. “Fred” était déjà en formation, et pour mon intégration, ils ont préféré me mettre avec lui, qui était tout seul dans sa chambre. On était les deux gars du coin de Caen et on s’est tout de suite très bien entendu. C’est de là que tout est parti », sourit Jessy Deminguet.

Bien que venant d’une fratrie de onze enfants, il venait de faire la connaissance d’un « grand frère », de quatre ans son aîné.

« Quand il est revenu à Caen, je venais de monter dans le groupe pro. Maintenant, je le retrouve ici. Avec “Fred”, c’est une belle histoire. Le destin est bien fait », résume Jessy Deminguet, heureux d’être de nouveau coéquipier avec son ancien pote de chambrée. C’est quelqu’un de top parce qu’il pousse toujours pour donner le meilleur sur le terrain. »
« C’est intéressant de savoir qu’on est suivi depuis longtemps »

Le fait que Frédéric Guilbert soit revenu à Strasbourg définitivement en janvier dernier, après deux prêts par Aston Villa (*), a forcément pesé dans la balance. Mais quand il s’est engagé, libre de tout contrat, en février dernier, Jessy Deminguet a mis fin à une cour commencée bien avant par le Racing.

« Loïc Désiré (le responsable du recrutement, ndlr) m’a contacté pour la première fois durant l’été 2021, mais Caen n’était pas vendeur. C’est intéressant quand on vient dans un club de savoir qu’on est suivi depuis longtemps, que les gens connaissent ton jeu. C’était important pour moi de faire le meilleur choix », glisse le milieu de terrain gaucher (1,80 m sous la toise), dont le profil n’est pas sans rappeler un certain Dimitri Liénard, arrivé lui aussi à 25 ans au Racing
International U20 (3 sélections), Jessy Deminguet n’intéressait pas que le Racing. Les sollicitations n’ont pas manqué quand le Stade Malherbe est tombé en Ligue 2 en 2019, mais le jeune homme a décidé de continuer à se développer à Caen.

« Une descente, franchement, ça fait très mal. Il nous manque un point qu’on n’arrive pas à prendre chez nous sur la dernière journée. Ça met un gros coup sur la tête, même si on savait qu’on partait de très loin. Mais je suis resté en pensant aussi à mon temps de jeu. Le club m’avait fait confiance et j’ai prolongé, rembobine Jessy Deminguet. Après, ça ne s’est pas passé comme prévu, avec beaucoup de changements, que ça soit l’entraîneur ou le président. Ce n’était pas simple, mais c’est dans ces moments-là qu’il faut montrer un peu de caractère. »
« Mentalement, j’ai beaucoup appris »

Titulaire indiscutable pendant trois saisons, le milieu a perdu son statut lors du dernier exercice (14 matches, 8 titularisations), sanctionné pour son refus de prolonger. « C’était vraiment délicat, surtout cette année, même si j’ai pu continuer à m’entraîner. Mais mentalement, j’ai beaucoup appris », retient-il.

Et comme, il ne jouait pas, il a pu organiser tranquillement à partir de février son déménagement à Strasbourg. « Je suis venu plusieurs fois pour trouver l’appartement pour m’installer avec ma femme. Je voulais vraiment tout boucler avant la reprise pour ne pas avoir l’esprit pollué », confie celui qui, « très croyant », a la basilique de Lisieux tatouée sur le bras gauche et qui apprécie désormais de pouvoir visiter la cathédrale de Strasbourg.
L’esprit libre après son « match du au revoir contre Saint-Étienne » le 26 mai, Jessy Deminguet a pris le temps de bien mûrir pour retrouver la L1 quatre ans après l’avoir quittée. Il lui tarde maintenant de « retrouver la chaleur des supporters ».

(*) Prêté une première fois en janvier 2021 jusqu’en juin suivant, Frédéric Guilbert était revenu au Racing en août 2021 pour une saison. Il n’a pu rompre son contrat avec les Villans qu’en janvier 2023.
Repères

Jessy Deminguet en bref

➤ 25 ans, né le 7 janvier 1998 à Lisieux.

➤ Milieu de terrain, 1,80 m, gaucher.

➤ Formé au SM Caen, premier contrat pro en juillet 2017.

➤ 32 matches de Ligue 1 (1 but, 1 passe) ; 106 matches de Ligue 2 (15 buts, 18 passes) ; 3 sélections en équipe de France U20 (1 passe).
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9665
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: Jessy Deminguet

Message par fan_racing »

Milieu relayeur, parfois excentré, gaucher, souvent buteur ou passeur, mentalité de joueur plutôt offensif ... je lui souhaite de remplacer le Liénard des meilleures années :yes:
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 19677
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: Jessy Deminguet

Message par Its_me »

Je mets ce message ici plutôt que dans le topic du match contre Paris puisque mon propos est plus global.
Je fais partie de ceux qui ne le trouvent pas bon pour l'instant mais je lui laisse une certaine motivation qu'on ne trouve pas forcément chez tous ses coéquipiers. Et surtout, je pense qu'on ne peut pas le considérer comme le cadre qui allait maîtriser/stabiliser notre milieu de terrain comme le faisait Sanson l'année dernière.
En fait, il est comme pour tous les jeunes qui jouent actuellement chez nous, il lui manque également des joueurs expérimentés en L1 à ses côtés. Sa seule différence c'est qu'il a plus de bouteille mais à un niveau inférieur.
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
urotsukidogi2
Junior@Amateur
Junior@Amateur
Messages : 102
Enregistré le : 3 avr. 2022 11:51

Re: Jessy Deminguet

Message par urotsukidogi2 »

Erreur de casting, pris lorsqu'on ne savait pas si le racing allait être vendu, jamais il n'aurait été engagé sous BlueCo. Effectivement on aurait pu espérer un encadrement des jeunes mais il est trop vert pour la L1, on va essayer de le revendre au plus vite pour un vieux de 20.5 ans
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9665
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: Jessy Deminguet

Message par fan_racing »

Il a l'avantage de percevoir la moitié de la paie d'un Aholou et d'un Prcic, donc il dérange moins dans le rôle du coupeur de citron sur le banc et risque moins l'éviction directe.
Après oui, c'est clairement le mec qui aurait dû être intégré progressivement en complément d'un joueur mieux installé, et pas le gars qui va encadrer les autres tant il doit déjà lui-même se mettre au diapason.
Je m'interroge sur sa marge de progression : il était vraiment bon en L2 à Caen avant de connaître son année "black listée" et il semble toujours motivé, c'est rare qu'un pro perde complètement son football sur la durée. A voir ...
Répondre