Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 13 Déc 2019 4:38



Répondre au sujet  [ 114 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivante
 Leonard Specht 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Mai 2005 19:49
Messages: 3266
Localisation: La Wantzenau
Et steph qui nous disait qu'il avait pris l'apero avec lui hier au boulot et qu'il avait plein de coups de fil !

_________________
Je vais te manger !!! (pompompom....)


6 Juin 2009 12:37
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Mai 2005 19:49
Messages: 3266
Localisation: La Wantzenau
On peut pas rajouter un sondage une fois le topic ouvert ?
Genre : Specht president
- Pff ca change rien
- Curieux de voir
- Bonne idee
- Genial

_________________
Je vais te manger !!! (pompompom....)


6 Juin 2009 12:43
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 11840
Localisation: HAGUENAU
Bou a écrit:
On peut pas rajouter un sondage une fois le topic ouvert ?
Genre : Specht president
- Pff ca change rien
- Curieux de voir
- Bonne idee
- Genial


Ca ne peut-être qu'un Président par intérim...sur le papier c'est crédible comme Diouf à  Marseille , mais il faut un financier derrière lui, c'est très important. Oui, c'est une très bonne chose :!:


6 Juin 2009 15:06
Profil
Recruteur@Staff
Recruteur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2008 22:42
Messages: 775
Localisation: New-York
c'est clair,

il va devoir chercher des partenaires avec des Sous !!!


6 Juin 2009 16:29
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 20:22
Messages: 13155
Localisation: Madrid
Content de la nomination de Specht, après financièrement y'a quand même toujours un gros point d'interrogation là  !


6 Juin 2009 16:53
Profil Site Internet
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 6 Avr 2005 16:47
Messages: 8212
Localisation: Strasbourg-Neudorf
Oui si on veut tout reconstruire il faudra commencer par les fondations pour rebondir sur de nouvelles bases.

Je suis pas super enthousiaste car au Racing tout n'est pas tout bleu. Curieux de voir ce qu'il peut apporter.

Et comme vous l'avez soulignez, dans le foot il faut du fric. Je ne pense pas que ca soit le cas pour lui, meme si Lohr doit avoir une petite fortune.

_________________
Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l'ouvrir et prouver qu'on en est un


6 Juin 2009 17:35
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 5 Jan 2003 13:32
Messages: 11111
Localisation: Montbéliard
J'aurais bien vu une option de sondage de type "encore du grand n'importe quoi"... :mrgreen:

_________________
Je refuse d'admettre que l'humanité soit si tragiquement vouée à la nuit privée d'étoiles du racisme et de la guerre, que l'aube brillante de la paix et de la fraternité ne puisse jamais poindre.


6 Juin 2009 19:54
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 1:44
Messages: 6373
Localisation: La Garenne Colombes (92)
En tous cas et j'attends d'éventuels contre exemples car je n'en ai pas trouvé en cherchant rapidement dans ma mémoire, c'est la première fois qu'en france un président est un ancien joueur pro et de qualité de surcroit. On pourra dire ce qu'on veut, mais là  le président s'y connaitra en foot

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


6 Juin 2009 22:34
Profil ICQ
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Specht succède à  Ginestet

Dévoilée hier matin en exclusivité sur le site de « L'Alsace », l'information a été confirmée une heure plus tard à  la Meinau : Philippe Ginestet a démissionné de la présidence du RCS. Le conseil d'administration a nommé à  sa place l'un de ses membres, l'ex-international Léonard Specht. Une situation sans doute transitoire en attendant l'arrivée d'un repreneur.

Il est 9 h 33 hier lorsque le site internet de « L'Alsace » dévoile une information qui se prépare à  faire l'effet d'une bombe : lors d'une réunion du conseil d'administration à  la Meinau, Philippe Ginestet est en train de démissionner de son poste de président du Racing, conquis à  la hussarde en décembre 2005 au nez et à  la barbe du lunetier Alain Afflelou. Son successeur est déjà  dans la place : Léonard Specht, entré au CA le 6 juillet 2007, s'installe dans le fauteuil. Sa nomination va être officialisée devant la presse à  la sortie du conseil, une heure plus tard. Philippe Ginestet demeure, lui, à  la fois actionnaire majoritaire et administrateur. Il poursuivra, à  la demande de son successeur, « l'importante mission de faire aboutir le projet EuroStadium. » Une parole dont on a peine à  penser qu'elle ne soit pas en l'air. Première conséquence de ce changement impromptu, que les administrateurs ont pour la plupart «appris la veille au soir », selon Léonard Specht (1) : la désignation de l'entraîneur est différée de quelques jours. Une certitude : même si « Léo » Specht, Robert Lohr (actionnaire minoritaire à  20 % de la SASP (2) Racing) et Eric Vogel (lui aussi administrateur) ont longtemps affiché un soutien sans faille à  Jean-Marc Furlan, la procédure de licenciement engagée à  l'encontre de celui qui est toujours coach ira à  son terme. « Il n'y aura pas de marche arrière », assure le directeur général Jean-Luc Herzog, en charge du limogeage du Girondin. Le coordinateur sportif Ferhat Khirat, arrivé au printemps 2006, empruntera lui aussi la porte de sortie. Tout comme l'adjoint de Furlan, Nourredine Bouachera (à  qui il reste aussi un an), et son statisticien Emmanuel Pascal dont le bail est arrivé à  échéance.

Ginestet : « J'ai commis une erreur »

Si l'on excepte la nomination d'un staff (voir ci-dessous), le mode de fonctionnement du club ne devrait pas changer. Du moins pas tant qu'un nouvel investisseur – donc un potentiel repreneur – ne se sera pas manifesté. Ce qui ne devrait pas être le cas à  court terme. Robert Lohr a toujours affirmé qu'il ne souhaitait pas être ce repreneur. Sans doute encore moins depuis que son entreprise traverse une zone de fortes turbulences. Même si telle n'est pas l'idée première, la présidence de « Léo » Specht ne devrait ainsi être que transitoire. Seule la durée de ladite transition reste une énigme. « Je n'ai pas vocation à  rester l'actionnaire principal, même si l'arrivée d'un ou plusieurs investisseurs risque de demander plusieurs mois », ne cache pas Philippe Ginestet, toujours actionnaire majoritaire d'EuroRacing (à  70 %), la holding qui détient 78 % des parts de la SASP. Déstabilisé par « le virulent déferlement médiatique des derniers jours, consécutif à  l'échec de la remontée pour un petit point ou un petit but », l'ex-président a décidé de s'autosanctionner. « Personne ne peut le faire à  ma place. Quand il y a un échec, il faut en analyser les causes. J'ai commis une erreur dans le choix de l'entraîneur lors de notre retour en Ligue 1 en 2007. Etant exigeant avec les autres comme avec moi-même, j'ai décidé d'en tirer les conséquences. » Ainsi s'achève donc la présidence Ginestet, qui n'aura duré que trois ans et demi. Elle restera dans l'histoire déjà  agitée du RCS comme une période éminemment trouble, marquée par les conflits et l'absence de visibilité sportive. Léonard Specht va devoir en assumer autant le passif que l'héritage.

« Leo » monte au créneau

Membre du conseil d'administration depuis 2007 et DRH du groupe Lohr, Léonard Specht entame son mandat avec de nombreux dossiers sur les bras.

Joueur, entraîneur, responsable du centre de formation, coach-adjoint de Daniel Jeandupeux, membre du conseil d'administration et désormais président depuis hier, l'enfant de Mommenheim aura tout connu au Racing. Après la démission de Philippe Ginestet, Léonard Specht a été propulsé, presque naturellement, puisqu'il était sans doute le seul membre du CA à  en avoir la stature et l'envie, à  la tête de son club de cÅ“ur (avec Bordeaux). « Dans cette année où l'on fête les 30 ans du titre de champion de France, je souhaitais trouver un successeur qui puisse transmettre une nouvelle flamme. Qui mieux qu'un ancien joueur, entraîneur et administrateur du club pouvait reprendre le flambeau ? », justifie Philippe Ginestet. À 55 ans, le nouvel homme fort a d'abord tenu à  rendre hommage à  son prédécesseur malgré quatre années de présidence tumultueuses, marquées notamment par deux descentes en Ligue 2. « L'homme était indiscutable, il a fait son job avec professionnalisme dans un monde qui n'est pas facile. On voyait mal le Racing poursuivre sans lui. Nous sommes tous sous le choc. »

« Tout est arrivé très vite »

Le quadruple champion de France a donc été proposé par le désormais ex-patron au conseil d'administration hier matin à  la Meinau. « À l'unanimité, les membres du CA m'ont demandé d'accepter la mission. C'est un honneur pour moi d'avoir le soutien et la confiance de ces personnes avec lesquelles je travaille depuis deux ans. » Le nouvel homme fort du RCS devra rapidement régler le problème de l'entraîneur avant de penser au mercato. Pourtant, il souhaite prendre le temps de la réflexion. « Il est difficile de parler stratégie et recrutement. L'important est que je rencontre des personnes dans la semaine et que je vois ce qui a déjà  été fait sur le dossier de l'entraîneur. Même s'il y a urgence, je ne souhaite pas me prononcer. Apparemment, il y a pas mal de postulants. Comme la désignation d'un coach est essentielle, je veux prendre un peu de temps et de recul, car tout est arrivé très vite. » Homme à  la personnalité discrète, le patron fraîchement élu va sans doute devoir forcer sa nature. Notamment dans le domaine de la communication. Il s'est toujours plu à  rester éloigné d'une presse dont il se méfie depuis les attaques qu'il a subies lorsqu'il était coach. Mais il a pour lui d'être rompu à  l'échange : il est directeur des ressources humaines du groupe Robert Lohr - dont il est le bras droit - à  Hangenbieten.

Olivier Arnal & Stéphane Godin
(1) Et même hier matin seulement, de l'aveu même de certains.
(2) Société anonyme sportive professionnelle.

_________________
L'histoire est en marche ...


7 Juin 2009 7:42
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Un élu et des questions

Léonard Specht, le nouvel homme fort du Racing, veut se donner du temps avant de prendre ses premières décisions. En une intersaison pas loin de correspondre à  une immense page blanche, il sait néanmoins qu'il ne doit pas tarder.

Plutôt que le début d'un règne, il a fleuré bon la fin d'une époque du côté de la Meinau. Mais avec l'identité du nouveau président, ce sont quelques souvenirs qui ont évidemment resurgi lors du changement fracassant révélé hier.

Premiers pas à  Marseille

Léonard Specht est aujourd'hui le numéro un d'un club qu'il connaît comme sa poche pour l'avoir fréquenté, de la cave au grenier. Au moins, il ne s'agit pas de se plonger dans les plus obscurs grimoires ou se référer à  des sources douteuses pour décrocher quelques éclaircissements sur lui. « Léo » de Mommenheim - où il est né il y a un peu plus de 55 ans - a été stagiaire, pro, entraîneur, en charge de la formation dans le club strasbourgeois. Ses premiers pas dans la lumière tiennent de l'anecdote succulente. En décembre 1972, les pros du Racing sont en grève et il effectue ses premiers pas en D1 à  Marseille à  l'âge de 18 ans au milieu d'une bande de jeunots et d'amateurs. La suite est un peu plus riante. En ce 30e anniversaire du titre, l'ancien défenseur central peut revendiquer une part légitime de la formidable épopée alsacienne de 1979. En intronisant son successeur, Philippe Ginestet n'a pas manqué de relever que l'ancien international (18 sélections en bleu) peut afficher quatre titres de champion sur son plastron. Après le Racing, il y a eu pour lui une douce période bordelaise sous les ordres de Jacquet, un retour à  Strasbourg pour y terminer sa carrière de joueur (de 1987 à  1989) et débuter celle d'entraîneur. Il a alors moins de réussite en échouant par deux fois aux barrages pour remonter en D1 (face à  Nice, puis Lens). S'il était présent à  la table des actionnaires dans un position extrêmement minoritaire en tant que président de l'Association RCS, le directeur des ressources humaines chez Lohr Industrie est réapparu dans le Racing du XXIe siècle en incarnant l'apport de son patron au capital du club strasbourgeois, à  l'été 2007. « Ses compétences sportives vont permettre un nouveau départ », a garanti celui qui lui a passé la main. Le nouveau président a d'abord détaillé les conditions de son intronisation. « On sort d'un Conseil d'administration et on est tous sous le choc, a déclaré le 16e président du RCS. Philippe Ginestet a proposé que je prenne la présidence. A l'unanimité, les membres du conseil d'administration m'ont dit que je devais occuper le poste. » Et plutôt que de se consacrer à  un long discours, il a préféré réclamer du temps. « Je parlerai de stratégie et de recrutement dans la semaine, a-t-il poursuivi. Je sais qu'il y a urgence. Mais tout est arrivé très vite. Et on n'est pas à  un jour près. » Le refus de communiquer dans les grandes largeurs est légitime. Des proches du dossier soulignent ses réticences à  franchir le pas en raison, notamment, du sacrifice familial consenti étant donné qu'il n'est pas non plus dans l'idée de l'intéressé d'abandonner son poste chez Lohr.

Situation bancale

Léonard Specht sait assurément que la situation dont il hérite est bancale. Philippe Ginestet continue de détenir l'essentiel du capital du club. Le nouveau président était connu pour être un partisan de Jean-Marc Furlan, un entraîneur sur le point d'être limogé par l'ancien. Il doit mener à  bien un vaste chantier alors qu'il n'est pas non plus dans les intentions de Robert Lohr d'accroître sa participation dans le club strasbourgeois. Alors que le championnat de L 2 reprend dans deux mois, l'arrivée d'un nouveau président n'est peut-être jamais intervenue dans des conditions aussi délicates. Au moins, Léonard Specht n'en sera pas surpris. Son expérience du Racing s'avère inestimable.

_________________
L'histoire est en marche ...


7 Juin 2009 7:54
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 114 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 12  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com