Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 7 Déc 2019 17:11



Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 [Ex] Nicolas Belvito 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 17331
Localisation: Strasbourg
Nouveau joueur, donc nouveau sujet.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


11 Jan 2011 12:07
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 17331
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Belvito veut rebondir

Très peu utilisé à Dijon, le grand avant-centre arrive à Strasbourg avec l’espoir d’y trouver du temps de jeu. Il signera officiellement aujourd’hui.

Il a longtemps patienté hier après-midi à la Meinau, mais n’a rien vu venir. Du moins pas la lettre de résiliation que le Dijon FCO devait adresser au Racing. Du coup, Nicolas Belvito, joli poupon de 1,89 m et 80 kg, ne devrait s’engager officiellement avec le RCS qu’aujourd’hui, une fois le document arrivé. Une fois aussi la traditionnelle visite médicale passée cet après-midi.

Sauf contretemps, le futur ex-attaquant dijonnais, qui n’a disputé que neuf matches de L 2 en une saison et demie (1 but), sera strasbourgeois jusqu’en juin, avec une année supplémentaire en cas d’accession. Il vient en Alsace relancer une carrière freinée en Côte d’Or et espère être qualifié pour le déplacement de samedi à Cannes.

Nicolas, pourquoi quitter Dijon où vous aviez signé en 2009 et où il vous restait six mois de contrat ?
Ça fait un an et demi que j’y suis barré par Sebastian Ribas, qui vient d’être élu meilleur joueur de L 2 en 2010 (1). Depuis un an, le coach (Patrice Carteron) me demande de patienter. Sebastian devait partir en juin, puis en septembre, puis encore en décembre. Mais il est toujours là. A 24 ans, j’ai besoin de temps de jeu. J’ai soif de jouer, de m’éclater sur le terrain. Le Racing me permet de pouvoir le faire, même si je sais qu’il y aura de la concurrence. Mais cette concurrence sera saine - ce qui n’était pas forcément le cas à Dijon - et bénéfique pour le groupe et moi.

N’est-ce pas une régression que de redescendre en National ?
Pas du tout. Le passé récent l’a montré : le National peut aussi être l’antichambre de la Ligue 1. Certains joueurs y sont passés pour relancer leur carrière et ont retrouvé l’élite. Pour moi, c’est une opportunité. D’autant que Strasbourg est un club avec une identité, un palmarès et une histoire. Une terre de foot aussi, contrairement à Dijon.

On a dit que le Paris FC et le DFCO étaient tombés d’accord pour votre départ dans le club parisien ?
C’est tout à fait ça. Ils s’étaient plus ou moins entendus.

« J’ai encore à progresser »

Ma signature à Paris a même été annoncée dans les journaux locaux alors qu’il n’y avait rien de fait. Je n’ai pas trop aimé être considéré comme un bout de viande.

Comment se sont noués les premiers contacts avec Strasbourg ?
Grâce à l’agent Frédéric Dobraje (2), ancien directeur sportif de Dijon qui venait souvent voir nos matches et connaissait ma situation. Jafar Hilali travaille avec Fred. Je l’ai rencontré, lui et Laurent Fournier, à Paris entre Noël et Nouvel An. Le président a tenu un discours positif. Aujourd’hui, le club part de loin pour la montée. Mais c’est possible. Si d’aventure il devait échouer, je suis certain qu’il serait armé pour jouer les premiers rôles la saison suivante.

Sa situation délicate ne vous a-t-elle pas dissuadé ?
Elle m’effrayait davantage l’an passé en Ligue 2. Quand on voyait la qualité de l’effectif strasbourgeois et ses résultats, on se disait : « Quelque chose ne tourne pas rond. » Là, j’ai le sentiment que ça change, que les dirigeants repartent sur un challenge positif, avec l’envie de remonter d’abord en L 2, puis en L 1 à plus long terme. En plus, j’ai eu des contacts avec le coach (Laurent Fournier) qui, comme moi, est de la région lyonnaise. Ça s’est fait simplement et naturellement. Si Stéphane Noro et Yannick Yenga ont pu s’engager, il n’y aura pas de souci pour moi non plus.

Dans quel état de forme êtes-vous ?
Je suis prêt. Bien sûr, le rythme de la compétition me manque. Mais je me sens bien.

Comment vous définiriez-vous ?
Je suis un pur avant-centre, droitier. Je joue en pivot, même si je peux aussi prendre la profondeur. Je pense avoir une bonne frappe de balle, être plutôt à l’aise techniquement. Il me manque peut-être de la vitesse d’exécution sur deux ou trois mètres. Alors, je travaille. J’ai encore à progresser dans tous les domaines. Sinon, je ne serais pas en National. Je ne suis pas Ronaldinho (sourire).

Recueilli par Stéphane Godin

(1) Par France Football. L’avant-centre uruguayen a inscrit 16 buts en L 2 en 2009-2010 et déjà 9 cette saison.
(2) Agent de Stéphane Noro notamment.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


11 Jan 2011 12:09
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 17331
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
« Se remonter les manches »

Si le dossier n'a pu être entériné hier, le Racing tient sa troisième recrue de l'hiver, après Stéphane Noro et Yannick Yenga. Nicolas Belvito était à la Meinau hier et il compte bien s'y imposer, sous le maillot strasbourgeois, jusqu'à la fin de saison.


Évidemment, comme souvent au Racing, rien n'est simple et l'arrivée de Nicolas Belvito n'a pu être officialisée hier. L'attaquant a patienté de longues heures dans les bureaux de la Meinau, mais la lettre de résiliation de son contrat en provenance de Dijon ne devrait finalement arriver qu'aujourd'hui. Néanmoins, en début de soirée, Belvito se sentait bel et bien Strasbourgeois.

- Vous voilà à Strasbourg, pour y signer votre contrat. Où en est votre situation ?
- J'ai résilié mon contrat avec Dijon, mais le club tarde à envoyer la lettre qui le confirme. Comme ce n'est pas pour aujourd'hui, ce sera pour demain et je vais en profiter pour visiter les infrastructures, passer la visite médicale et m'entretenir physiquement à l'écart du groupe. J'ai soif de jeu. J'ai 24 ans, j'ai patienté depuis un an et demi pour avoir ma chance à Dijon. Maintenant, j'espère avoir ma chance avec le Racing Club de Strasbourg.

« La proposition strasbourgeoise, une belle opportunité »

- Comment expliquez-vous cette impasse que vous avez empruntée en Bourgogne ?
- A Dijon, quand j'ai signé, le discours était assez clair. Les dirigeants et le staff technique m'ont expliqué que j'étais engagé pour préparer la succession de Ribas. Ce n'est pas n'importe qui, il a tout de même été désigné meilleur joueur de L 2 la saison passée. Donc, il devait partir en juin 2010, puis en août, puis en décembre. Il est toujours à Dijon aujourd'hui.
Si j'avais 20 ans, j'aurais peut-être encore attendu. Mais là, je ne veux plus avoir cette sorte de frein à main dans le dos. Je ne voulais plus m'entraîner dur toute la semaine pour simplement espérer être sur le banc le week-end. En venant ici, je pense pouvoir participer à une concurrence saine.

- Ne vivez-vous pas comme un échec de goûter au National après neuf matches en L 2 ?
- Il y a de nombreux joueurs qui ont su rebondir dans ce championnat. Pour moi, l'objectif est simple. Je vais signer un contrat de six mois, assorti d'une saison en cas de montée en L 2. Je vis la proposition strasbourgeoise comme une belle opportunité. C'est un club qui a un palmarès, une histoire, une culture foot, ce qui va me changer de Dijon. Une proposition d'un club mal classé en L 2 ne m'aurait peut-être pas autant intéressé. Je veux me refaire une santé. Je suis heureux de mon choix.
Car Dijon aurait préféré m'envoyer au Paris FC. La manière dont les choses se sont passées, un peu dans mon dos, entre les deux clubs, ne m'a pas plu. Je suis prêt. Il va peut-être me manquer le rythme de la compétition, sur les trois ou quatre premiers matches, mais ensuite, je vais tout donner.

- Qu'est ce qui vous permet d'être optimiste quant à une réussite au Racing ?
- J'ai eu des contacts avec Laurent Fournier, qui est originaire de la région lyonnaise, comme moi. Frédéric Dobraje, qui était l'ancien directeur sportif de Dijon, a fait le lien, tout en connaissant parfaitement ma situation. Et puis il y a eu des contacts directs avec Jafar Hilali, le président du Racing. J'ai rencontré le coach pendant les vacances de Noël. Il m'a parlé du projet sportif et les choses se sont ensuite enchaînées naturellement.

« Un pur avant-centre »

- Que comptez-vous apporter au Racing ?
- Je suis un pur avant-centre, capable de jouer en pivot, mais aussi en profondeur. Je m'appuie sur ma frappe de balle, sur ma technique, même si je ne m'appelle pas Ronaldinho, pour faire la différence. Après, je sais bien qu'il faut que je progresse dans tous les domaines et notamment dans la vitesse d'exécution.

- N'avez-vous pas été effrayé par les derniers épisodes qui ont pu marquer la vie du club strasbourgeois ces derniers temps au moment de faire votre choix ?
- Si Noro et Yenga ont signé, c'est bien qu'il n'y a pas de soucis financiers. Le président a un discours positif, il donne l'impression d'avoir tourné la page. Quand on a joué le Racing, la saison dernière, on sentait bien que quelque chose ne tournait pas rond. Là, ça a changé.
Le club est tombé et veut repartir sur une belle dynamique pour déjà remonter en L 2. Cela ne se fera pas en un jour, mais je considère que c'est un gros challenge pour moi et tout le groupe. On va se remonter les manches. Et si on devait échouer parce que l'on part de trop loin, on sera les plus ambitieux du championnat la saison prochaine.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


11 Jan 2011 12:10
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 1:44
Messages: 6372
Localisation: La Garenne Colombes (92)
On ne peut pas dire que le discours soit débile, après on a pas le temps de trop se poser de questions, il doit être bon sur le terrain.
Mais bon sang, ou est-ce qu'on a trouvé le pognon pour engager 3 joueurs?

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


11 Jan 2011 13:11
Profil ICQ
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 6 Avr 2005 16:47
Messages: 8212
Localisation: Strasbourg-Neudorf
On se retrouve avec un effectif super chargé quand meme. On avait bien fait le ménage avant. Faudra recommencer pour trouver un club à Hadji et co. ;)

_________________
Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l'ouvrir et prouver qu'on en est un


11 Jan 2011 15:48
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
Si on ne monte pas en mai, plus de la moitié de l'effectif est libre ...

_________________
L'histoire est en marche ...


11 Jan 2011 18:03
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 20:39
Messages: 3728
Oui, c'est ce que je me disais moi aussi l'autre jour. Si on ne monte pas ce sera (de nouveau) la galère, et même une sacrée galère puisqu'il faudra reconstruire l'effectif avec trois bouts de ficelle... Est-ce qu'au moins on est sûrs de garder le statut pro ?


11 Jan 2011 20:37
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37513
Localisation: Strasbourg
Oui, un an de plus en sursis mais c'est encore pire que de jouer avec une allumette dans une station service ...

_________________
L'histoire est en marche ...


11 Jan 2011 22:54
Profil Site Internet
Stagiaire@Pro
Stagiaire@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Mai 2005 6:42
Messages: 151
Localisation: BEZIERS 34500 ( mais alsacien de coeur )
"Barré par la concurrence à Dijon, le jeune attaquant du DFCO Nicolas Belvito semblait motivé à l'idée de signer pour ces six prochains avec le Racing Club de Strasbourg, en National. Seulement, contre toute attente, il semblerait que le joueur n'ait finalement pas résilié son contrat avec l'écurie de Ligue 2, ce que empêche toute signature avec le Racing. Nos confrères des DNA évoquent même carrément l'idée que Belvito pourrait bien ne pas rejoindre l'Alsace cet hiver. Une mauvaise nouvelle pour Laurent Fournier et son groupe, à n'en pas douter."

Source : http://www.foot-national.com/flashes-19578.html


12 Jan 2011 13:26
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005 15:52
Messages: 12122
Localisation: expatrié à Los Angeles ...
Et ouais on est au Racing .... même si ça n'est pas vraiment on sait bien que le risque est là avec ce club !

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche.
Image


12 Jan 2011 14:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com