Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 12 Mai 2021 3:58



Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
 [Ex] Sébastian Ribas 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Arriba Ribas !

Image

Après des heures de palabres, tout s'est finalement réglé hier vers 19 h : l'attaquant uruguayen Sebastian Ribas (25 ans) est bien la 4e et dernière recrue hivernale du Racing. Prêté par le Genoa (11e de série A italienne), il s'entraînera dès ce matin à la Meinau.

Les traits tirés, mais le sourire aux lèvres, Marc Keller a enfin pu officialiser la nouvelle hier sur les coups de 19 h : après plus de 24 heures de négociations serrées, depuis l'arrivée du joueur à la Meinau jeudi après-midi, un accord a été trouvé entre toutes les parties. Propriété du Genoa (Italie) jusqu'en 2015, mais prêté depuis l'été dernier au club équatorien de Barcelona Guayaquil où il n'a jamais été payé, Sebastian Ribas (25 ans), meilleur buteur de Ligue 2 en 2010-2011 avec Dijon (23 buts), sera bien strasbourgeois jusqu'en juin. Une hypothèse encore hautement improbable au début du mercato d'hiver, mais qui s'est dessinée ces derniers jours au gré d'un concours de circonstances, renforcée par la volonté commune du club bas-rhinois et de l'attaquant uruguayen d'unir leurs destinées.

« Nous avons assez vite eu l'accord de Gênes, mais il y a eu - il faut le dire - un problème de contrat entre le club génois et le joueur », confie le président strasbourgeois. « Là-dessus est venu se greffer un souci administratif qui nous a fait craindre le pire. A 18 h, nous pensions même que l'affaire ne se ferait pas. Il a fallu faire intervenir beaucoup d'amis que nous avons dans le foot. L'aide de certains, comme le président de la Ligue d'Alsace Albert Gemmrich, a été précieuse. »

L'attaquant sud-américain (48 buts en trois saisons de L2 avec le DFCO) a dans la foulée assisté dans une loge au match contre Fréjus. « Nous avons rencontré un garçon motivé, humble, très bien éduqué et heureux d'être à Strasbourg », poursuit l'ex-ailier international. « Il a hâte de retrouver le terrain, même s'il a joué épisodiquement ces trois dernières années. Je suis très heureux, pour le club et le public alsacien, de constater que Strasbourg attire toujours. En début de mercato, ce dossier était irréalisable. L'arrivée de Sebastian clôt notre recrutement hivernal. »

Ribas rejoint dans les rangs des néo-Strasbourgeois Mamadou Bah, de retour dans son club formateur jusqu'en 2015, Ali Bamba et Alexandre Mendy, prêtés respectivement par Metz et Nice jusqu'en juin.

_________________
L'histoire est en marche ...


1 Fév 2014 17:27
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
Citation:
Sebastian Ribas, la sensation de la fin du mercato hivernal strasbourgeois
« Pas question de revenir sur ma parole »


Sebastian Ribas est la quatrième recrue strasbourgeoise du mercato hivernal. L’attaquant a effectué une courte apparition publique à la Meinau, vendredi soir. Hier, il a eu plus le loisir d’expliquer sa présence en Alsace.

La veille, il avait préféré demeurer discret. Son engagement au Racing a dépendu d’une longue attente, liée au nombre des parties concernées par son passage du club sud-américain du Barcelona Guayaquil à celui de Strasbourg, alors qu’il demeure sous contrat avec le Genoa.

Mais à la sortie de son premier entraînement, en petit comité avec Brian Amofa, Milovan Sikimic, Vauvenargues Kéhi, Steven Keller et Alexandre Gisselbrecht, Sebastian Ribas a accepté de s’arrêter pour faire un point dans un français parfait, nimbé d’un accent hispanique susceptible d’en faire craquer quelques-un (e) s.

Les cinq mois à venir au Racing l’allèchent. Le buteur uruguayen au look de séducteur irrésistible et au physique de déménageur, veut renouer le fil d’une carrière compliquée depuis son départ de Dijon et son titre de meilleur buteur de L2 en 2011. Le club strasbourgeois a quelques raisons de croire en une merveilleuse affaire. Sebastian Ribas est en tout cas motivé.

– Quelles sont vos premières impressions après avoir signé au Racing ?

– Je suis très content d’être à Strasbourg. Depuis qu’on parle ensemble, François et Marc Keller m’ont indiqué leur volonté de me faire venir. C’est très important à mes yeux, de sentir leur intérêt. J’avais déjà eu des contacts dans le passé, avec Marc Keller quand il travaillait à Monaco (le président du Racing a été directeur général de Monaco de 2006 à 2011). Et je sais que c’est un président qui bosse, qui a des rêves et une grosse volonté pour son club. On sait ce qui s’est passé ici. Mais on voit avec le stade, avec les supporters, avec les bâtiments du centre de formation que Strasbourg ne doit pas avoir une équipe en National. Il y a toute une ville derrière son équipe, il y a des affluences qui ont été battues en CFA2, en CFA.

« La volonté de retrouver un pays qui m’a beaucoup offert »

Hier, au match, ils étaient encore combien dans les tribunes ? Sept, huit ou neuf milles, malgré le froid. Ça me plaît de me retrouver dans ce challenge pour Strasbourg qui reste sur deux montées, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Le Racing mérite que l’on travaille à ce qu’il retrouve la place qui est la sienne.

– Dans votre parcours, votre séjour à Dijon (2008 à 2011) a été très important puisqu’il vous a permis de vous révéler dans le monde du foot. Aviez-vous envie de retrouver la France pour vous relancer ?

– La France m’a marqué. L’Uruguay, c’est chez moi. J’ai pas mal voyagé (Ribas est passé par l’Italie et le Portugal notamment) mais je remercie dieu de m’avoir permis de connaître ce pays. J’avais vraiment la volonté de le retrouver, parce qu’il m’a beaucoup offert. Il y a eu des contacts avec la D2 anglaise, avec la D1 belge. Mais je voulais revenir en France.

– Cela suppose que vous avez consenti un sacrifice financier pour rejoindre le Racing…

– Déjà, j’avais donné ma parole à Marc Keller et pour moi, il n’était pas question de revenir dessus. Et puis, quand on fait ce qu’on aime, peut-on vraiment parler de sacrifice ? Depuis mon départ du Genoa, j’ai été prêté plusieurs fois. Mais pour me relancer, il faut que je joue. Avec le Racing, j’ai senti un désir de croire en moi. Ma venue ici, c’est peut-être un investissement sur le long terme.

– Quelles impressions vous a laissé le match face à Fréjus-St-Raphaël ?

– Le Racing a fait du bon boulot, à tous les points de vue. Il a ouvert le score, il a tenu une équipe bien classée. J’ai bien aimé le match. En plus, il maintient une dynamique qui dure depuis quatre matches. Et le stade reste superbe, avec tous ces supporters qui chantent. Vraiment, j’ai bien aimé.

DNA


2 Fév 2014 7:31
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20440
Localisation: Dorlisheim
Citation:
– Je suis très content d’être à Strasbourg.


Que pouvait t'il dire d'autre , que je suis a Strasbourg parce je ne joue plus, ou parce qu'il ne reçois plus de Salaire depuis un bout de temps


2 Fév 2014 12:24
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20440
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Sebastián Ribas, buteur d’arrêts de jeu
26.04/2014

Drôle de statistique pour l’attaquant uruguayen du Racing Club de Strasbourg Alsace. Avec son doublé contre Bourg-Péronnas, il devient le deuxième meilleur buteur du club avec 4 réalisations derrière Dimitri Liénard (7 buts) mais surtout, tous ses buts ont été marqués dans les arrêts de jeu. Contre Ajaccio le 7 février, il avait égalisé (1-1) sur penalty à la 92ème minute. La semaine suivante, à Vannes, il égalisait à la 90ème minute (2-2) avant que Youga ne donne finalement la victoire aux siens (3-2). Hier soir, il donne la victoire à Strasbourg avec son superbe but piqué de la tête à la 90ème minute et son penalty à la… 94ème minute !


26 Avr 2014 18:32
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
Citation:
RIBAS CONTRE-ATTAQUE

Double buteur et passeur lors de ses deux premières rencontres en bleu, Sebastian Ribas, arrivé fin janvier au RCSA, était resté muet depuis. Mais grâce à un renversant doublé en quatre minutes (90e et 93e ) vendredi contre Bourg (3-2), l’attaquant uruguayen a permis au club bas-rhinois de renouer avec la victoire et s’est rappelé au bon souvenir de ceux qui jugent insuffisant son apport dans le jeu.

Quatre buts et une passe décisive en 9 apparitions (dont 7 comme titulaire) et 628 minutes de jeu (sans le temps additionnel) : les statistiques de Sebastian Ribas (meilleur buteur de Ligue 2 – 23 buts – en 2010-2011 avec Dijon) parlent davantage pour lui qu’une relation technique encore imparfaite avec ses partenaires. Depuis son arrivée le 31 janvier, l’attaquant uruguayen prêté par le Genoa (série A), qui a très peu joué depuis deux ans et demi, divise. Y compris au sein du Racing où son rendement dans le jeu est souvent jugé insuffisant.

Contre Boulogne, François Keller l’avait d’ailleurs relégué sur le banc où il était resté cantonné. Son successeur Jacky Duguépéroux en a fait de même pour ses trois premiers matches à la tête de l’équipe. Ribas s’est échauffé toute la 2e mi-temps contre Colmar sans entrer. Il a glané 9 minutes à Orléans et 24 vendredi face à Bourg-Péronnas. Compte non tenu – on l’a dit – d’un temps additionnel d’autant moins anecdotique que le Sud-Américain a inscrit ses quatre buts (dont deux penalties) à la 92e – sur penalty justement – contre Ajaccio (1-1), à la 90e à Vannes (le but du 2-2 après une déviation déterminante pour Dimitri Lienard sur le 1er but bas-rhinois et avant la défaite 3-2 dans les arrêts de jeu) et aux 90e et 93e (s-p) vendredi face aux Bressans.

L’Uruguayen est décisif toutes les 126 minutes. C’est le meilleur ratio du club. Ses buts ont rapporté quatre points (1 face au GFC Ajaccio, 3 contre Bourg). Vendredi, J. Duguépéroux a été le premier à louer son entrée payante. « Dans une période pas facile pour lui, il est rentré comme un pro. À sa décharge, lorsqu’il était titulaire, il n’a peut-être pas toujours reçu les ballons dont il aime se régaler, comme ce centre de grande qualité de Pinaud sur l’égalisation à 2 partout face à Bourg. Tirer le penalty vital de la 93e dans une ambiance exécrable, il fallait le faire aussi. »

Par son comportement, l’attaquant n’est pas sans rappeler un certain Danijel Ljuboja. Durant toute sa carrière, le Serbe, Racingman de juin 2000 à janvier 2004, a toujours affiché une confiance inébranlable en lui, quitte à parfois agacer. Ribas ne renie pas la comparaison. « Mon père, qui entraîne en Uruguay et dont j’ai souvent observé la méthode avec ses joueurs, est très costaud moralement. Je lui dois ma force mentale. Une carrière d’attaquant est faite de cycles : ceux où tu enchaînes les buts et ceux où tu n’y arrives pas. L’important, c’est de ne pas douter dans les moments creux. Le doute est l’ennemi du buteur. Je ne doute pas. »

Ici, j’ai trouvé un groupe honnête, sans tricheurs

Pourtant, son parcours strasbourgeois n’a jusqu’ici rien d’un long fleuve tranquille. Avec l’assurance qui le caractérise, l’intéressé le juge tout de même correct. « J’ai choisi Strasbourg pour retrouver du temps de jeu et des automatismes au sein d’un groupe. J’ai marqué d’entrée et je ne me trouvais pas si mal. Mais quand on arrive en milieu de saison, il est normal d’avoir besoin de temps pour apprendre à connaître ses coéquipiers et se régler dans le jeu. Après, je me suis retrouvé sur le banc. C’est d’autant moins évident à vivre qu’encore une fois, je suis venu pour jouer. Après le changement d’entraîneur, le nouveau coach doit apprendre à me connaître. Mais je suis un soldat et je me tiens toujours prêt. Il faut respecter les choix du coach et aider l’équipe quand on en a l’occasion, sans rechigner, même si parfois, ce travail obscur ne se voit pas. »

S’il ne doute pas de lui, S. Ribas ne doute pas non plus de la capacité du RCSA à arracher le maintien sans passer par la case repêchage. « Nous n’allons pas nous mentir : malgré ce succès au scénario incroyable contre Bourg, la situation reste très difficile. Mais l’an passé, l’équipe, dont beaucoup d’éléments sont toujours là, est montée en National alors qu’à sept journées de la fin, plus personne ne l’en croyait capable (1). Elle se doit d’y croire encore cette année alors que plus grand-monde ne la voit se maintenir. Nous devons y croire pour nous, notre famille, le staff et les gens qui travaillent au club. Ici, j’ai trouvé un groupe honnête, sans tricheurs. Nous cherchions un déclic, un signe que ce n’était pas fini. J’espère que la victoire contre Bourg est la petite lumière qui éclairera le chemin du maintien. »

(1) Le RCSA a conclu sa saison de CFA par six victoires et un nul.

lalsace.fr


28 Avr 2014 9:14
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 12370
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
beaucoup de choses me rappellent bianchi
- pas la confiance du coach
- buteur en serie


28 Avr 2014 11:19
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20440
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Double buteur et passeur lors de ses deux premières rencontres en bleu, Sebastian Ribas

Peut-être le moral et la confiance vont revenir
télésupporteur a écrit:
- pas la confiance du coachb

Et pourtant on la fait venir en grande pompe


28 Avr 2014 12:10
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 18305
Localisation: Strasbourg
Marc Keller l'a fait venir en grande pompe :wink:
En tout cas, il est ptet pas vraiment en forme ou tout ce qu'on veut, mais il a encore un sacré sens du but. La tête qu'il met contre Bourg-Peronnas, je pense qu'aucun autre joueur au Racing ne la place aussi bien !

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


28 Avr 2014 13:59
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 11194
Localisation: Longjumeau
Ce qui est dommage c'est qu'il sera en pleine forme au moment où le prêt sera fini :evil:
Si on se maintien, faut se le refaire prêter absolument :!:


28 Avr 2014 14:40
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20440
Localisation: Dorlisheim
Souhaitons que Duguépéroux le fasse jouer d'entrée


28 Avr 2014 17:13
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com